VOTRE PROFIL

NOS PROJETS ET REALISATIONS

samedi, 17 juin 2017 15:00

Émissions de CO2 attribuables à la production d'électricité et de chaleur (% de la combustion totale de carburants)

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Émissions de CO2 attribuables à la production d'électricité et de chaleur (% de la combustion totale de carburants) Hugo Nsundi Zala (2017)
Les émissions de CO2 attribuables à la production d'électricité et de chaleur correspondent à la somme des trois catégories d'émissions de CO2 de l'AIE : 1) Les producteurs dont l'électricité et la chaleur sont l'activité principale, qui correspondent à la somme des émissions de la production d'électricité comme activité principale, de la production combinée de chaleur et d'électricité et des centrales productrices de chaleur. Les producteurs dont l'électricité et la chaleur sont l'activité principale (autrefois appelés services aux collectivités) sont les entreprises dont l'activité principale est l'approvisionnement du public. Elles sont de propriété publique ou privée. Correspond à Source GIEC/Catégorie de puits 1 A 1 a. S'agissant du fichier sur les émissions de CO2 attribuables à la combustion de carburant (résumé), les émissions attribuables à l'utilisation sur site de combustible par les centrales (EPOWERPLT) sont également incluses. 2) Les auto-producteurs non affectés, qui correspondent aux émissions attribuables à la production d'électricité et/ou de chaleur par les auto-producteurs. Les auto-producteurs sont les entreprises qui produisent de l'électricité et/ou de la chaleur, en partie ou en totalité pour leur usage propre, dans le cadre d'une activité qui soutient leur activité principale. Elles sont de propriété publique ou privée. D'après les lignes directrices de 1996 du GIEC, ces émissions se répartissent normalement entre l'industrie, le transport et d'« autres » secteurs. 3) Les autres industries énergétiques correspondent aux émissions attribuables au carburant brûlé dans les raffineries de pétrole pour fabriquer des combustibles solides, aux industries d'extraction de charbon, de pétrole et de gaz et aux autres industries productrices d'énergie. Correspond à Source GIEC/Catégories de puits1 A 1 b et 1 A 1 c. D'après les lignes directrices de 1996 du GIEC, les émissions attribuables au coke qui alimente les hauts fourneaux sont comptabilisées ici ou dans la source Processus industriels / catégorie de puits. À partir des calculs sectoriels détaillés, il est possible de distinguer certains processus non énergétiques. S'agissant de la réduction du fer dans un haut fourneau par la combustion de coke, l'objectif principal de l'oxydation du coke est de produire de la fonte. Ici, les émissions peuvent être considérées comme un processus industriel. Il faut éviter de compter deux fois les émissions dans les Processus énergétiques et industriels. D'après les estimations de l'AIE, ces émissions ont été reprises dans cette catégorie.
Source:
Statistiques AIE © OCDE/AIE, http://www.iea.org/stats/index.asp), fichiers électroniques de l'Agence Internationale de l'Énergie sur les émissions de CO2 attribuables à la combustion de carburants.

AnnéeDonnées
2000: 0
2001: 1.40845070422535
2002: 1.2987012987013
2003: 1.06382978723404
2004: 0.99009900990099
2005: 0.78125
2006: 2.15827338129496
2007: 3.8961038961039
2008: 3.8961038961039
2009: 3.48837209302326
2010: 3.44827586206897
2011: 3.20855614973262
2012: 2.56410256410256
2013: 0
2014: 0
2015: 0
2016:
2017:

Lu 286 fois Dernière modification le samedi, 17 juin 2017 16:07

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.